Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Le réseau VIES 37 participe à plusieurs actions de recherche depuis sa création (dont : Jeunes suicidants à l'hôpital, Fondation de France).

JSH 

Actuellement, sont toujours en cours :

CQFD-I
Le réseau VIES 37 a été sollicité, en 2014, pour son expertise des actions de terrain afin de participer à la mise en place du projet de coopération franco-québécois en matière de prévention du suicide qui se développe actuellement (depuis 2016).
Il s'agit d'une étude interventionnelle, bi-nationale, sur une prévention intégrée (les trois niveaux de prévention : universelle, spécifique et ciblée sont traités simultanément). Les résutats de deux villes-test (Brest en France et Gatineau au Québec qui appliqueront le programme complet) seront comparées. Deux autres villes, sans programme serviront de contrôle quant à l'efficacité globale des mesures mises en place.

 

StopBlues

Le Pr Karine Chevreul et son équipe de l’unité Inserm 1123 à l’Université Paris-Diderot, dans le cadre d'une étude interventionnelle, ont entrepris de développer un site Internet et une application « Stopblues » de façon totalement indépendante, pour combattre le mal-être et prévenir l’apparition de troubles plus sévères comme la dépression ou le suicide.

Ces deux outils sont accessibles à tous depuis le 15 janvier 2018, en ligne sur  https://www.stopblues.fr , ainsi que sur les stores d’Apple et de Google.

Dans notre département, Tours-Métropole, Amboise sont associées à ce programme depuis l'année 2017. Chinon va bientôt le rejoindre.

VIES 37 a régulièrement soutenu cette démarche. Notamment, en publiant une vidéo et en participant 

 

 

Et en préparation :

Payer de sa Personne : Une ethnologie de la consultation pour adolescents suicidaires

Obtenu en juin 2018, suite à l’Appel à projets de recherche 2018 de l’Observatoire National du Suicide « Comportements suicidaires chez les adolescents et prévention ».

Le laboratoire responsable de la recherche est le CERMES3 (Centre de Recherche Médecine, Sciences, Santé, Santé Mentale et Société), INSERM / CNRS / EHESS / Université Paris Descartes.

Il s’agit d’une étude observationnelle d’adolescent·e·s suicidaires dans deux services français (Tours, Unité d’adolescents du CHU) et à Rouen.

Cette étude vise, à côté des facteurs de risque déjà bien connus faisant le lit du passage à l’acte suicidaire à l’adolescence, de déterminer quelles caractéristiques de l’écosystème se retrouvent très souvent associées au déclenchement du geste lui-même.

Il s'agit donc de passer d'une dimension populationnelle, statistique (facteurs de risque ; groupes à risque) à une dimension individuelle, voire "intime" du passage à l'acte.

L’étude se déroulera de septembre 2018 à juin 2020.