Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 

Accéder aux articles ? : cliquez sur les liens bleus ! 

> Pour commencer, retrouver la fiche bibliographique VIES 37 avec la FRAPS ICI

1 - PUBLICATION OMS Action de santé publique pour la prévention du suicide : un cadre de travail

 Action de santé publique pour la prévention du suicide : un cadre de travail - Organisation mondiale de la Santé 2014

Version française (Cliquer sur le titre pour télécharger la brochure)

2- Association entre taux de chômage et suicide, par sexe et classe d’âge, en France métropolitaine, DRESS, 2000-2010

Moussa Laanani (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )1,2, Walid Ghosn1, Éric Jougla1, Grégoire Rey1
1 Inserm, Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc), Le Kremlin-Bicêtre, France
2 AP-HP, Assistance publique-Hôpitaux de Paris, Paris, France

http://www.invs.sante.fr/beh/2015/1-2/2015_1-2_1.html

 3- Démarche d'enquête paritaire du CHSCT concernant les suicides ou les tentatives de suicide

Suite à la survenue d'un suicide ou d'une tentative de suicide d'un salarié, et au-delà de l'émotion qu'un tel acte va générer dans l'entreprise, le CHSCT peut agir dans le cadre de ses prérogatives réglementaires, en votant notamment la mise en place d'une délégation d'enquête paritaire interne. Celle-ci pourra ainsi réaliser une analyse approfondie, après s'être dotée de principes d'action bien définis et partagés par les représentants de la direction et des salariés.
Cette analyse (fondée sur une recherche documentaire et la réalisation d'entretiens) a pour finalité de faire émerger les éventuels facteurs d'origine professionnelle qui ont pu participer à la genèse de l'acte suicidaire et, plus largement, à un mal-être au travail dans l'entreprise. Elle vise également à proposer des mesures de prévention élaborées sur la base de l'analyse, pour réduire ces facteurs de risques psychosociaux au travail.

4 - L'obligation de sécurité de l'employeur : retour à la case départ (Article très technique)

Depuis 2002, l'obligation de sécurité de l'employeur était qualifiée d'obligation de résultat, ce qui impliquait notamment que l'employeur ne pouvait s'exonérer de sa responsabilité en cas d'atteinte à la sécurité du salarié qu'en démontrant l'existence d'un cas de force majeure. Comme le laissaient envisager quelques décisions récentes de la Chambre sociale de la Cour de cassation, cette règle a vécu, ce qu'elle affirme très solennellement par un arrêt rendu le 25 novembre 2015 (I). L'employeur peut démontrer avoir pris toutes les mesures de prévention exigées de lui par le Code du travail, ce qui ramène son devoir à celui d'une obligation légale de moyens renforcée qui, malgré le changement, reste très stricte (II).

 

> Par types de professions

AGRICULTEURS 

Les Jeunes agriculteurs de Wassy et Saint-Dizier (Haute-Marne) ont écrit et réalisé une vidéo qui raconte le parcours d’un jeune agriculteur qui reprend l’exploitation de ses parents et qui ne s’en sort pas. Clip vidéo ICI

 

POLICIERS 

Suicide dans la Police nationale française : trajectoires de vie et facteurs associés

Voici une information sur l'article concernant le suicide dans la Police Nationale (enfin en ligne !) : Cet article présente la recherche, utilisant la méthode des autopsies psychologiques, réalisée par l'INSERM de Bordeaux, sous la direction de Gaëlle ENCRENAZ.Marine BONFILS, psychologue clinicienne à Entr'actes, a participé à cette recherche. 
Résumé
Les taux de suicide sont généralement plus élevés dans les forces de l’ordre qu’au sein d’autres professions. Pour en comprendre les raisons, les objectifs de cette étude réalisée à partir d’un échantillon de policiers décédés par suicide étaient : (1) de déterminer les facteurs impliqués dans le passage à l’acte suicidaire ; (2) de décrire leur trajectoire de vie. Des autopsies psychologiques ont été conduites autour des 49 situations de suicide de policiers survenues en 2008. Le supérieur hiérarchique, un collègue de travail et un proche ont été interrogés par des psychologues formés, en utilisant des outils standardisés. Chaque dossier a ensuite été évalué par un panel d’experts. L’analyse a montré que tous les policiers ayant mis fin à leurs jours présentaient les symptômes d’un trouble mental, le plus souvent de type dépressif. Après les difficultés d’ordre psychologique, les principaux facteurs de vulnérabilité concernaient la sphère affective. La sphère professionnelle était source de vulnérabilité dans une moindre mesure, mais était également source de protection. Quatre types de trajectoires de vie impliquées dans la suicidalité ont été mis en évidence. L’ensemble de ces résultats confirme que la prévention ne peut reposer que sur le dépistage de la souffrance psychologique et sa prise en charge, qui doit inclure une approche globale, en tenant compte de l’ensemble des sources de vulnérabilités.
En téléchargement ICI (uniquement sur l'espace connecté du site VIES 37)

Le site de Science direct

Comment remédier aux suicides dans la ‪police‬ ?

04.07.2014 - 07:32  Site de l'émission ici

Si le lien entre le suicide du fonctionnaire de police et ses conditions de travail est rarement reconnu, il existe.

Comment éviter le passage à l’acte ?

Peut-on mieux identifier et prévenir les facteurs de risque ?

Le regard de PIXEL.

Egalement : PIXEL

 

> En marge mais intéressant !

Ce documentaire se propose de découvrir une nouvelle vision du monde du travail. Des entreprises utilisent avec succès des organisations de travail radicalement innovantes. Sans complaisance, en suivant des chefs d’entreprises et des employés, le réalisateur cherche à comprendre comment recréer la (...) | Résumé complet